Entre l'emploi industriel et le vote pour le RN, pas de corrélation évidente

Pour Le Monde, Bastien Bonnefous nous a interrogé la semaine dernière sur le lien éventuel entre emploi industriel et vote RN. Il se demandait pourquoi on constatait un fort vote RN dans des zones où les annonces d'investissements industriels ont été nombreuses (notamment à Dunkerque). Notre première réaction a été de dire que beaucoup de ces projets ne sont pas encore sortis de terre. Puis, nous avons regardé plus finement s’il y avait un lien entre le vote RN et des indicateurs sortis de la base Trendeo France.

Nous avons testé le lien entre le score du RN, au niveau départemental, et nos données sur trois périodes (ne sachant pas si un département se colore en fonction de l’état de l’économie depuis 2009, 2020 ou 2023). Les données testées sont assez diverses, et les corrélations mentionnées ci-dessous ⤵️


Principales remarques :

- pas de lien très fort (la corrélation maximum est de 100%) entre un agrégat économique et le vote RN : il n'y a pas de facteur unique explicatif ;
- plus la période de référence pour l'agrégat est courte plus la corrélation est forte, comme si la mémoire électorale était à court terme pour les agrégats étudiés ;
- les pertes d'emplois sont le premier facteur explicatif auquel on pouvait s'attendre. Elles comptent plus que les pertes d'emplois strictement industriels ;
- les créations d'emplois sont également corrélées au vote RN : cela nous a amené à penser qu'il y avait probablement un effet de taille. La taille du département, mesurée par sa population est en effet corrélée à 20% au vote RN ;
- des indicateurs plus "sophistiqués" comme le solde net entre créations et suppressions d'emplois, ou leur ratio, sont très faiblement corrélés ;
- le résultat le plus étonnant est évidemment de retrouver une corrélation maximale avec la création d'emplois dans le numérique (et également, à un niveau plus faible, avec les levées de fonds).

Avant de tenter une explication, ce résultat mériterait de descendre au niveau communal pour des corrélations plus fines qu'au niveau départemental.
Il faudrait également corréler à un flux (les créations ou suppressions d'emplois sur une période, ou autre agrégat) un autre flux (l'évolution du vote RN entre deux dates).
Des analyses statistiques plus poussées pourraient permettre enfin de prendre en compte plusieurs facteurs.

Si nous devions tenter une interprétation, nous dirions que le vote RN d'un département où l'emploi numérique est en hausse peut provenir de l'électorat qui se sent mis à l'écart d'un phénomène de modernisation (via des phénomènes comme la hausse des loyers ?). Ce sentiment de mise à l'écart serait plus fort encore que la perte d'emploi.

Nous avons hésité à publier un résultat aussi étonnant, avec un lien statistique plutôt faible. Mais nous avons le souvenir d'avoir lu un article qui regrettait qu'on ne publie pas plus souvent des résultats négatifs. Voilà un exemple de résultat mitigé mais dont j'espère qu'il stimulera d'autres réflexions !

.

👉Voir l'article du Monde : https://www.lemonde.fr/economie/article/2024/06/17/la-reindustrialisation-un-rempart-fragile-contre-le-rn_6240865_3234.html

Retour à la liste des articles
Partager cet article sur 

Pour recevoir nos derniers articles,
inscrivez-vous à notre newsletter

Je m'abonne