Un aperçu de l'investissement industriel dans l'Union Européenne de 2019 à mai 2024

À partir des données de la base mondiale Trendeo,

nous pouvons dresser le profil de différentes régions en matière d’investissements et

de créations d’emplois depuis 2016

⤵️

L'union européenne, par Rayan Benamane


L’Union européenne représente 9% de l'investissement mondial sur notre base de 2019 à mai 2024, avec une pente légèrement descendante depuis 2022, qui s’est confirmée l’an dernier et qui tend à se poursuivre de nouveau cette année (elle passe de 9,4% de l'investissement mondial en 2019 à 9,1% en 2023).

Si la région a connu une hausse importante des investissements dans la chimie, l’industrie pharmaceutique ou la métallurgie, en 2023 par rapport à 2022, elle a connu une baisse dans des secteurs très importants tels que l’électronique et les équipements électriques - ces deux secteurs se maintiennent cependant à un niveau d’investissement plus élevé que leur moyenne des cinq dernières années.

-

L’électronique demeure le secteur où les investissements ont été les plus importants (plus de 23,8 mds de USD) avec notamment l’extension à 8 mds USD de l’usine de semiconducteurs de GlobalFoundries en Allemagne.
On trouve un investissement important en 2023 dans l’électricité et le gaz (18,1 mds USD), la pharmacie (18 mds) ou encore les équipements électriques (13,6 mds).

-

Les investissements dans d’autres secteurs comme les véhicules militaires 🚁 ou l’aéronautique ✈️ sont également en forte hausse en 2023 📈.

-

Globalement, les industries manufacturières représentent plus de 60% des investissements dans la région ces 5 dernières années 🏭.

-

L’Allemagne et la France concentrent à elles deux 35% des investissements dans l’Union Européenne sur la période. Globalement les pays d’Europe occidentale concentrent 46% des investissements, en particulier dans les industries manufacturières (52%), les data centres (54%) et les activités de recherche et développement (94%).

-

En tendance, sur les cinq années écoulées, l'Europe occidentale et l'Europe du Nord sont en baisse dans l'ensemble de l'UE (l'Est passe de 48% à 46% du total de l'UE, le Nord de 15% à 13%). L'Europe centrale et orientale et l'Europe du Sud progressent, de 20% à 22% pour la première, et de 17% à 20% pour la deuxième.

-

Les États-Unis représentent près de 40% des IDE industriels reçus par l’Union Européenne depuis 2019, ce qui en fait de loin le premier investisseur étranger dans l’UE (principalement dans l’électronique). Les pays d’Asie de l’est, Chine en tête, représentent quant à eux près du tiers des IDE industriels (32%).

-
La Suisse, le Royaume Uni et les Émirats Arabes Unis forment l’essentiel du reste de l’investissement étranger dans la région sur la période.

Retour à la liste des articles
Partager cet article sur 

Pour recevoir nos derniers articles,
inscrivez-vous à notre newsletter

Je m'abonne