Un aperçu de l'investissement industriel en Amérique latine de 2016 à 2023

À partir des données de la base mondiale Trendeo,

nous pouvons dresser le profil de différentes régions en matière d’investissements et

de créations d’emplois depuis 2016

⤵️

L'Amérique latine, par Rayan Benamane


L'Amérique latine, qui représente 4% de l'investissement mondial dans notre base de 2016 à 2023, est sur une pente globalement ascendante depuis la crise de la COVID-19. Cette progression s’est confirmée l’an dernier.

Si la région a connu une baisse des investissements dans les activités logistiques, elle a connu une hausse dans presque tous les autres secteurs. L’énergie (électricité et gaz) est de loin le secteur où les investissements ont été les plus importants (plus de 22,2 mds de USD) avec notamment un projet d’usine d’hydrogène vert à 10 mds USD de Copenhagen Infrastructure Partners au Mexique.

L’année 2023 a également été marquée par les investissements dans la chimie (5,5 mds USD, avec notamment Petrobras, YPFB Corporacion, HIF Global), la métallurgie (5,4 mds, Ternium, Tibet Summit Resources Co Ltd) ou encore l’automobile (5,3 mds, CHERY, ZF Group, Renault Group...)

-

Les investissements dans d’autres secteurs comme les mines, le papier/carton, l’agroalimentaire ou encore l’électronique sont également en forte hausse en 2023.

-

Globalement, le secteur de l’énergie et les activités extractives représentent plus de 55% des investissements dans la région ces 8 dernières années.

-

Le Mexique, le Brésil, l’Argentine et le Chili concentrent à eux quatre, 72% des investissements sur la période, en particulier dans l’industrie manufacturière (84%), l’énergie (82%) ou encore les centres de donnés (97%).

-

Le Venezuela et le Pérou reçoivent quant à eux une part importante des investissements régionaux dans le secteur des mines (45%), tandis que la Colombie est en tête pour les investissements agricoles (26% des investissements dans la région depuis 2016).

-

Les pays de l’Union Européenne (avec l’Espagne, l’Italie et le Danemark comme principaux investisseurs) représentent 35% des IDE industriels reçus par la région depuis 2016, ce qui en fait le premier investisseur étranger en Amérique latine.

-
Les Etats-Unis, la Chine, l’Australie et le Japon forment l’essentiel du reste de l’investissement étranger dans la région sur la période.

-

Plus de détails et une actualisation en continu dans notre base de données Trendeo Monde (Industries & Stratégies).

Retour à la liste des articles
Partager cet article sur 

Pour recevoir nos derniers articles,
inscrivez-vous à notre newsletter

Je m'abonne